Résultat de votre recherche

Arles Avignon le défi culturel

par Christophe Mincarelli le 15 mars 2018
Arles Avignon le défi culturel
Commentaires:0

 

Chantier à ciel ouvert, la ville camarguaise fait de plus en plus concurrence à la Cité des papes, qui peine à diversifier son offre.

LE MONDE | • Mis à jour le |

Et si Arles était en train de voler la vedette à Avignon ? Comment ? Avignon, l’une des « marques » françaises les plus connues au monde – avec le champagne, le bordeaux et Cannes ? La question trouble, fait hausser les épaules. Et pourtant…

Face à face : Avignon (Vaucluse), Cité des papes, pont légendaire et remparts enserrant une ville bourgeoise et un festival qu’on ne présente plus. Et Arles (Bouches-du-Rhône), cité ouvrière – ateliers ferro­viaires, usine à riz Lustucru, Papeteries Etienne – et des moustiques gros comme des bombardiers… Oui, sauf que ça, c’était il y a trente ans. Exit les ateliers, l’usine et les papeteries, en 2018, Arles, ce sont les éditions Actes Sud, les Rencontres photographiques internationales, la Fondation Van Gogh… et bien sûr l’impressionnante Fondation Luma, de Maja Hoffmann.

Car Arles est aujourd’hui un chantier culturel à ciel ouvert, qui commence à faire de l’ombre à sa sœur rivale du nord de la Durance. Que l’artiste coréen Lee Ufan ait renoncé à New York pour installer son fonds ici, et que Roger Ballen, célèbre photographe américain vivant à Johannesburg (Afrique du Sud), dont la fondation défend la photographie du continent africain, veuille y poser son ambassade européenne, est symptomatique. D’autant que, pour couronner le tout, on annonce également pour 2019 une nouvelle gare TGV entre Nîmes et Arles. Pas étonnant que le New York Times ait d’ores et déjà placé la ville de Camargue dans les « 52 places to go in 2018 », sa sélection annuelle des lieux à visiter dans le monde.

Désormais, c’est Arles la branchée. Une invasion de trentenaires et d’artistes qui y font exploser le prix du mètre carré, et la cohorte de people qui l’accompagne – les acteurs Edouard Baer et Virginie Efira, comme le danseur Benjamin Millepied, installé en résidence pour trois ans à la Fondation Luma… « On a l’impression qu’il s’ouvre ici une galerie d’art toutes les semaines. Je…

Source : le monde

crédit photo Hervé HÔTE

Partager
  • Rechercher

    0 € à 3,000,000 €

    Autres Options

Comparer

Translate »